Comment choisir sa veste de ski ?

L’hiver arrive, votre location de ski est réservée et vous préparez votre séjour au ski. A vous les pistes de ski des plus beaux domaines skiables français. Mais avez-vous vraiment réfléchi à ce que vous allez porter ?

Choisir la bonne veste de ski est crucial pour maximiser votre confort, votre protection contre les éléments et affronter les différentes conditions. La veste de ski est un élément primordial pour vos journées sur les pistes de ski. En effet vous n’avez pas envie d’avoir froid, ni trop chaud. Vous souhaitez également rester sec à l’intérieur de votre veste de ski. En sommes pleins de critères qui compliquent le choix d’une veste de ski. Pas de panique dans ce guide on vous explique tout sur comment choisir sa veste de ski.

Avant de regarder les types de veste et comment choisir sa veste de ski, nous allons voir les différentes couches nécessaires pour rester au chaud lors des journées de skis.

Combien de couche porter sous sa veste de ski ?

Avant de choisir votre veste de ski, on va décomposer les différentes couches nécessaires. Cela va être déterminant dans l’achat d’une veste de ski. En effet il n’y a pas que la veste ! On entend régulièrement parlé de veste 3 couches, vestes 3 en 1 ou cette veste convient pour une seconde ou troisième couche. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

C’est l’occasion d’expliquer le fonctionnement du système 3 couches.

Le système 3 couches permet de vous protéger de l’humidité, du froid et des intempéries tout en vous garantissant une bonne respirabilité. Il consiste en la superposition de trois couches. La première est une sous-couche thermique anti-transpirante, une seconde couche couche thermique (type polaire ou softshell) et d’une couche imperméable respirante.

La première couche technique

La première couche ou la sous-couche technique se porte à même le corps et épouse parfaitement vos mouvements. Elle évacue votre transpiration, régule votre température et vous permet de rester sec.

La seconde couche intermédiaire isolante

La seconde couche se porte sous la veste de ski extérieure et a pour mission de vous garder au chaud. Il peut s’agir d’une polaire ou d’une softshell, son isolation peut varier selon son épaisseur.

La troisième couche protectrice

La troisième couche vous protège de toutes les intempéries extérieurs grâce à son imperméabilité.

Généralement quand on parle de veste de ski, il s’agit de cette troisième couche. Mais il existe de nombreuses vestes de ski. On va passer à la loupe les différents modèles de cette troisième couche protectrice.

Types de vestes de ski

Lorsque vous commencez à chercher votre nouvelle veste de ski, il est important de connaître les principales caractéristiques et les différences fondamentales entre les principaux types de vestes disponibles. Bien qu’il existe de nombreuses variantes de vestes de ski au sein de ces types, on distingue en différentes catégories à savoir les hardshell, les vestes isolantes, les vestes techniques, les softshell et les vestes 3 en 1.

Hardshell

Une veste de ski hardshell est une veste imperméable et résistante au vent, conçue pour résister à presque tout, ce qui en fait un vêtement idéal pour toutes les conditions. Elles ne sont pas isolées, mais forment la partie extérieure de votre système de superposition et peuvent être facilement rangées lorsque vous montez une côte, mais pour les skieurs plus occasionnels, une veste en hardshell n’est peut-être pas le meilleur choix car elle n’est pas aussi respirante qu’une veste en softshell.

Une hardshell est le type de veste de ski que la majorité des gens portent en montagne. La raison en est qu’elles sont très polyvalentes. En effet elles sont généralement assez imperméables pour la plupart des conditions, ont au moins quelques coutures étanches et sont souvent dotées d’ouvertures pour la respiration afin de ne pas surchauffer lors des sorties intenses au milieu de l’hiver ou pendant les sessions de printemps. Si elle est correctement dimensionnée, cette veste de ski doit également laisser suffisamment de place pour se superposer en dessous lors des journées très froides. Si vous n’avez qu’une seule veste pour chaque type d’activités, une veste de ski hardshell est certainement un excellent choix.

Les vestes hardsell offrent différents degrés d’imperméabilité, ce qui sera probablement le principal facteur déterminant du prix. Si vous vous dirigez vers des environnements avec des conditions météorologiques plus extrêmes, le niveau d’imperméabilité d’une veste peut être important. Vous pouvez consulter les spécifications techniques des produits pour connaître le degré d’imperméabilité d’une veste, qui se situe entre environ 5 000 g/m2 et 20 000 g/m2 ou plus. Ces valeurs doivent être prises avec précaution, mais elles peuvent vous donner une idée de l’imperméabilité relative d’une veste. Il y a aussi le Gore-Tex, qui ne donne pas de notes mais qui dit simplement qu’il vous garde au sec.

Un autre facteur qui influe sur le niveau de protection contre l’eau d’une veste est le ruban adhésif des coutures. Les coutures qui sont recouvertes de ruban adhésif ne permettent pas à l’humidité de s’infiltrer ; les coutures critiques d’une veste seront soit collées, soit recouvertes de ruban adhésif, ce qui signifie que seules les coutures des endroits les plus exposés seront collées. Les vestes entièrement scotchées, en revanche, ont toutes les coutures scellées. Il est évident qu’elles seront plus chères, mais plus résistantes aux intempéries.

Softshell

Une veste en softshell est une couche polyvalente qui peut être portée comme seconde couche (intermédiaire) ou troisième couche (extérieure). Les vestes softshell sont généralement traitées avec un revêtement, mais ne sont pas imperméables. Si vous vous attendez à de fortes chutes de neige ou si vous vous dirigez vers l’arrière-pays, vous aurez besoin d’une veste harshell à porter par-dessus votre softshell.

Les vestes softshell sont fabriquées dans des tissus souples et extensibles qui ont toujours des propriétés imperméables. Elles sont généralement moins résistantes au vent et à l’eau que les vestes rigides, et elles ont généralement moins de caractéristiques. Ces vestes ressemblent à des sweatshirts à capuche, mais elles ne sont pas trempées dès qu’elles touchent la neige, grâce à un revêtement DWR à la surface du tissu pour empêcher l’humidité de pénétrer.

L’un des principaux avantages des softshell est leur respirabilité. L’air circule plus librement à travers elle, ce qui signifie que la chaleur corporelle et la sueur créées pendant l’activité sont transférées hors du corps. Enfilez un softshell au petit matin et vous saurez que vous aurez chaud tout en “aérant” toute la journée. Une couche idéale pour les randonnées dans l’arrière-pays, sans aucun doute.

Les softshell sont relativement peu coûteux et sont parfaits pour les journées chaudes et ensoleillées, ce qui en fait une excellente veste de printemps ou un bon vêtement pour toute l’année dans les climats plus doux.

Vestes isolantes

Si vous êtes un skieur occasionnel frileux ou que vous partez dans des pays plus froids, une veste isolante pourrait vous convenir. Ces dernières sont généralement dotées d’une couche extérieure imperméable et d’une couche d’isolation en dessous, qui peut être en duvet ou en matière synthétique. Les vestes isolantes en duvet sont idéales par temps sec et à -20 °C, car elles sont généralement chaudes et légères. Bref aucune sensation de froid !

Cependant, tenez compte de votre niveau d’activité probable et de la température, car à moins qu’il fasse bien froid, il y a de fortes chances qu’une veste isolante soit trop chaudes pour vous.

Si vous prévoyez de skier ou de faire du snowboard par temps très froid la plupart du temps, vous pouvez envisager de porter une veste isolante. Ce type de veste se compose d’une couche extérieure et d’une couche d’isolation intégrée, soit en duvet, soit en matière synthétique comme le Primaloft ou le Thinsulate.

Les vestes avec isolation synthétique sont un bon choix pour les vêtements d’extérieur pour la neige ; l’isolation synthétique est moins chère que le duvet, plus durable et elle fonctionne même lorsqu’elle est mouillée. C’est l’idéal pour les régions où le froid est intense, ou humide.

Vestes 3 en 1

Peut-être le style de veste le plus polyvalent, les vestes 3 en 1 comportent une couche extérieure et une sorte de polaire technique ou de veste intérieure isolée qui se glisse généralement dans la veste. Vous avez ainsi la possibilité de ne porter que la couche extérieure lorsqu’il ne fait pas trop froid, de porter les deux ensemble lorsque la température baisse, ou de ne porter que la couche intérieure lorsqu’il fait vraiment chaud et sec.

Ces vestes sont idéales pour ceux qui savent qu’ils seront confrontés à un large éventail de conditions tout au long de la saison et qui souhaitent une seule veste pour toutes les affronter. Choisir une veste de ski 3 en 1 est souvent onéreux mais cela permet de s’adapter à toutes les conditions et usages, même en dehors du ski.

Caractéristiques pour choisir la veste de ski

Aérations

Généralement situées dans la zone des aisselles ou autour de la poitrine, les aérations des fermetures éclair vous permettront de vous rafraîchir sans avoir à ouvrir le devant de la veste. Il peut s’agir d’aérations ouvertes ou d’une doublure en filet pour empêcher la neige de s’y insérer.

Presque l’ensemble des vestes possèdent des aérations ce qui vous permet de réguler la température, notamment à l’intérieur de votre veste de ski.

Isolation

Quelle est la quantité d’isolation dont vous avez besoin dans une veste ? L’épaisseur de l’isolation synthétique est généralement exprimée en grammes par mètre carré (notez que ce n’est PAS une mesure du poids total de l’isolation dans une veste). Ainsi, une veste avec 200g d’isolation sera plus épaisse et plus chaude qu’une veste comparable avec 100g d’isolation. En règle générale, les vestes de 50 à 100 g sont idéales pour le printemps ou l’automne, ou dans les situations où vous prévoyez de porter plusieurs couches, tandis que les vestes de 100 à 200 g sont idéales pour les conditions plus frigides. Toutefois, ces règles ne s’appliquent pas totalement à la nouvelle génération d’isolants synthétiques comme la Thermoball de The North Face ; ces nouvelles technologies sont conçues pour ressembler davantage au duvet et seront plus légères et plus chaudes que les autres types d’isolants synthétiques.

L’une des techniques utilisées par de nombreuses entreprises pour régler avec précision la chaleur des vestes de ski et de snowboard consiste à varier la quantité d’isolation d’une veste. En général, cela signifie une isolation plus lourde dans le corps et une isolation plus légère dans les manches et la capuche. Cela permet de réduire le poids et l’encombrement sans affecter la chaleur globale de la veste.

Les vestes en duvet, en revanche, utilisent du duvet d’oie ou de canard pour l’isolation, ce qui permet de lutter contre les températures les plus basses. L’isolation en duvet est appréciée pour son rapport chaleur/poids incroyablement élevé et pour sa facilité de rangement. Ainsi, bien que ces vestes aient tendance à être bouffantes en apparence, elles sont légères et faciles à comprimer, tout en restant exceptionnellement chaudes. Le principal inconvénient du duvet est qu’il perd ses propriétés isolantes lorsqu’il est mouillé, ce qui le rend moins qu’idéal pour les climats humides et pluvieux.

Pour lutter contre ce talon d’Achille du duvet, de nombreuses entreprises sortent aujourd’hui des vestes rembourrées de duvet résistant à l’eau. Appliqués à l’échelle nanométrique, ces traitements hydrophobes empêchent le duvet de se mouiller aussi rapidement, ce qui permet de rester au chaud.

Fermetures étanches

On les trouve sur de nombreuses vestes haut de gamme, notamment les vestes de ski hardshell. Ces fermetures étanches sont très pratiques et vous garantissent de vous protéger du froid. Ces rabats-tempêtes améliore l’imperméabilité de votre veste de ski. Cela peut vous paraître sans importance, mais c’est un critère pour choisir votre veste de ski.

Capuche

La plupart des vestes de ski ont des capuches ; ce qui les distingue les unes des autres sera de savoir si elles sont compatibles avec un casque, si elles sont ajustables et si vous pouvez les enlever. Si une capuche a une garniture en fourrure, il est intéressant qu’elle soit amovible pour le nettoyage ou pour les jours de tempête afin que la neige ne s’accumule pas dans la fourrure. Cela peut-être très désagréable.

Jupe pare-neige

Une jupe pare-neige est conçue pour empêcher la neige de vous monter au dos si vous faites une chute. C’est une caractéristique universelle des vestes de ski et de snowboard. Elle peut être assez basique ou comporter un panneau extensible, des boucles pour l’attacher à un pantalon et/ou des boutons pression pour l’enlever quand vous n’en avez pas besoin. Elle peut être entièrement amovible pour que vous puissiez l’enlever en dehors des pistes.

Conception des poignets

La plupart des poignets des vestes de neige sont ajustables dans une certaine mesure ; vous pouvez faire attention au sien si vous avez des préférences précises quant au style de vos gants. Une manche ajustée et assez serrée sera bonne pour les gants avec attache velcro, tandis qu’une manche qui s’ouvre en grand et se verrouille ensuite est meilleure pour les gants à poignets courts. Cela va également dépendre du serrage sur la veste, très souvent à scratch.

Un autre point concernant les poignets concerne les manchons. Il peut s’agir de simples menottes intérieures ou des trous pour les pouces sur la main. Certaines personnes préfèrent cette dernière solution pour la chaleur et la couverture supplémentaires, tandis que d’autres trouvent qu’elle ne fait que les gêner. C’est vous qui décidez pour le choix de votre veste de ski.

Doublure

La doublure d’une veste peut affecter la chaleur et la sensation générale de la veste. Les vestes de bas de gamme sont généralement doublées de taffetas en nylon, tandis que d’autres peuvent avoir une maille respirante ou quelque chose de plus confortable.

Conception du col

Une chose importante à regarder est la conception du col. Un col bien pensé peut faire une énorme différence dans votre confort. Il peut se caractériser par une belle doublure douce, une fermeture éclair principale décalée sur le côté pour ne pas toucher votre menton, un gousset supplémentaire pour accueillir un épais cache-cou, ou même des aérations pour vous permettre de respirer par un col haut, ce qui est idéal par une journée froide et venteuse.

Nombreux skieurs ont des irritations au niveau du menton à cause du col. Pour choisir une veste de ski, regardez attentivement cet élément.

Réflecteur RECCO

Certaines vestes sont munies d’une petite unité RECCO® cousue quelque part ; notez que cela n’offre en aucun cas le niveau de sécurité d’un ARVA. Il est conçu pour fonctionner avec un transpondeur RECCO®, une unité relativement grande que de nombreuses stations ou opérations de sauvetage ont à portée de main pour la recherche et le sauvetage. Le système de sauvetage RECCO® est une technologie en deux parties. Les stations de ski et les équipes de sauvetage sont équipées de détecteurs RECCO®. Le détecteur envoie un signal de recherche directionnel, qui est renvoyé par les réflecteurs RECCO® portés par les skieurs.

La majorité des vestes de ski sont équipées de réflecteur RECCO. C’est presque devenu un standard.

Taille & coupe de la veste de ski

Enfin, vous pouvez considérer la coupe d’une veste ; cela peut aller de la coupe relativement courte et courte à la coupe large et ample que préfèrent beaucoup de snowboarders et de skieurs freestyle. Mais la coupe n’est pas seulement une question de mode ; elle détermine aussi la quantité de vêtements que vous pouvez porter. Si vous avez froid, évitez les vestes à coupe athlétique et préférez celles qui peuvent accueillir une polaire plus lourde ou un gilet supplémentaire par temps très froid.

Plus qu’à choisir la veste de ski

Quels que soient le terrain et les conditions qui vous attendent sur le terrain des domaines skiables, vos vêtements d’extérieur vont jouer un rôle essentiel dans votre confort. Ainsi, plusieurs critères vont être déterminant pour bien choisir votre veste de ski. Une fois que vous aurez décidé le type de ski que vous ferez et les conditions auxquelles vous serez probablement confronté, l’étape suivante consiste à choisir la veste idéale pour la prochaine saison d’aventures dans la neige.

Vous avez tous les éléments pour choisir une veste de ski.

Enfin pour conclure, quelques noms des marques de vestes de ski reconnus. On va évidemment retrouver des marques comme Millet, The North Face, Helly Hansen, Mammut… Bref les spécialistes de l’outdoor et de la montagne. Ces différentes marques de vestes de ski, proposent tous un catalogue très riche et innovant pour choisir sa veste de ski.

Catégories : Guide